«

»

Fév 24

L’astuce imparable pour prouver au banquier que vous maîtrisez votre budget

Je vais vous présenter l’astuce imparable avec laquelle j’ai réussi à convaincre facilement mon banquier lors du montage de mon dossier de financement, pour l’investissement locatif du T3 à Toulouse.
Il n’a pas eu d’autre choix lors de notre entretien que de dire : « OK, on voit que vous maîtrisez votre budget, et que vous savez exactement où vous allez ! ».

Voici comment j’ai procédé, et comment vous devez procéder :

L’astuce, c’est qu’il vous faut lister toutes vos entrées et toutes vos sorties régulières d’argent concernant le bien à financer

Simple comme bonjour vous me direz. Pas si sûr. Et surtout, les connaître, c’est bien, mais savoir les présenter, c’est mieux !

NB : cette astuce fonctionne aussi pour le financement d’une résidence principale, bien sûr.

Voici la liste (quasi-exhaustive) des dépenses/recettes courantes, que j’avais listées :
 

Dépenses mensuelles Recettes mensuelles Delta
Type Montant Type Montant
Crédit 914€ Loyer 750€
Assurance crédit 35€ Charges 50€
Assurance PNO* 10€
Impôt foncier 68€
Impôt sur le revenu 25€
Frais copropriété (syndic) 55€
Provision pour travaux (5 à 10% du loyer) 40€
Carence locative estimée (10%) 75€
Total 1222€ Total 800€ -422€

*Assurance PNO : Assurance propriétaire non occupant. C’est une assurance qui vous couvre même quand les locataires ne sont pas là. C’est peu coûteux et ça vous évite des galères… Pour plus d’infos à ce sujet : Ce que vous devez savoir sur l’assurance propriétaire non occupant
 

  • La conclusion, c’est qu’en mode récurrent et tous risques/dépenses compris, l’appartement nous coûte 422€/mois. C’est exactement ce que j’ai montré à mon banquier !
  • En parallèle, je lui ai montré ma capacité d’épargne sur les 6 mois précédents : 500€/mois.

En bref, ça passe !

Pour mon cas, ce n’était au final pas un très bon investissement, car il me coûte théoriquement 422€/mois.
Mais c’était mon premier. Et il fallait bien démarrer.
Et même si ce n’était pas un super investissement, le banquier a tout de même accepté le financement, grâce à cette astuce.

POUR CEUX QUI VEULENT LE DETAIL DE MON PREMIER INVESTISSEMENT, C’EST ICI !

Alors faites comme moi en utilisant mon astuce :

  • Listez toutes vos dépenses
  • Toutes vos recettes
  • Faites le delta
  • Et comparez à votre capacité d’épargne (appelé souvent effort de trésorerie)

Cela répondra à votre question : est-ce que financièrement, le projet est viable ?
Et ça aidera votre banquier à se décider à vous suivre !
 

Et vous ? Quelles sont vos difficultés dans la constitution de votre dossier d’investissement ? Qu’est-ce qui bloque ? Quelles sont les raisons de votre banquier pour vous refuser un financement ? Avez-vous également des astuces à partager ?

2 Commentaires

  1. Sophie

    Bonjour, lors d’un investissement immobilier, pensez que de parler des lois Pinel ( permettant une défiscalisation ), peut également être un avantage pour convaincre le banquier ?

    1. Anthony Sanchez

      Oui… si vous investissez dans le cadre de la loi Pinel…
      En revanche, je ne conseille pas vraiment les packages de « défisc », comme je l’explique dans cet article : Les 5 raisons de ne pas investir dans l’immobilier de défiscalisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>